Lutter contre la deforestation

Comment réagir face à la déforestation ?

1)      Réagir

–  Recycler

–  Acheter des produits FSC

2)      Prévenir

–  Apprendre a économiser le papier

–  Connaître les conséquences de la déforestation

3)  Exploitation durable

–  Instaurer de nouvelles lois sur l’abattage des arbres

–  Moins d’emballage en papier


Présentation
Cette organisation réunit des entreprises de la filière bois, des communautés locales et des organisations écologistes. Elle a pour vocation de protéger les forêts face à une déforestation importante, notamment en zone tropicale.


I .Réagir

Le FSC ou Forest Stewardship Council est une organisation internationale indépendante, non-gouvernementale et à but non lucratif qui a été créé en 1993 suite au Sommet de la Terre de Rio.
Le FSC a créé un label qui est aujourd’hui une référence mondialement reconnue.Le label FSC se caractérise par un cahier des charges fixant certains principes de gestion forestière à respecter :
• les lois en vigueur dans le pays et les traités internationaux doivent être respectés
• le droit de propriété et de jouissance des ressources forestières doivent être définis dans des actes légaux
• les droits des populations autochtones doivent être respectés
• le bien-être des travailleurs forestiers et des communautés locales doivent être pris en compte dans les opérations d’aménagement forestier
• les produits et services doivent être utilisés de façon rationnelle afin d’assurer une viabilité économique et des avantages environnementaux et sociaux
• la diversité biologique, les ressources en eau, les écosystèmes et les sols doivent être préservés, ainsi que la fonction écologique et l’intégrité de la forêt
• le plan d’aménagement de la forêt doit être exécuté et mis à jour
• un suivi de l’aménagement forestier doit être effectué, afin d’évaluer ses conséquences sur la forêt, les populations, les produits forestiers, la production
• les forêts à haute valeur écologique doivent être maintenues ou améliorées
• les plantations et le boisement doivent être planifiés et gérés afin de permettre la réhabilitation des forêts.

 

Recyclage
Les efforts produits dans le monde dans le domaine du recyclage sont très variables : de 72% au mieux en Allemagne à moins de 30% en Chine par exemple. Les USA, plus gros utilisateur de papier dans le monde en recyclent 48%. On le voit, le potentiel d’amélioration est considérable. Surtout si chacun de nous renonce à tout ce qui est jetable : mouchoirs, serviettes en papier, etc..
Les fabricants de papier toilette sont aussi sur la sellette, en particulier le premier d’entre eux, Kimberley Clark, qui refuse d’utiliser du papier recyclé, préférant raser, année après année, des surfaces immenses de forêts boréales.L’allègement des emballages et le tri sélectif des déchets sont pourtant une priorité pour les consommateurs quand on les interroge sur le développement durable. Ainsi, une étude réalisée par les fabricants de briques alimentaires montre que 75 % des Français souhaitent que l’impact environnemental des emballages soit mentionné sur les produits même si, à prix égal, c’est la praticité du conditionnement qui guide en premier lieu leur choix. Quelques initiatives récentes, comme la suppression du carton sur les packs de yaourts Activia par Danone, vont dans le bon sens.

Planter de nouveaux arbres

Planter des arbres pour sauver le climat est la grande mode du moment.Il n’y a qu’à voir les opérations qui pullulent ces derniers temps : « Un milliard d’arbres pour la planète » du Programme des Nations unies pour l’environnement, « Un arbre, un Parisien » de la Ville de Paris, et encore « Plantons pour la planète » d’Yves Rocher. L’idée est qu’en grandissant, un arbre capte du C02, l’un des principaux gaz à effet de serre, permettant donc d’en atténuer l’impact sur le réchauffement climatique. Ainsi les émissions de C02 émises par nos activités (industrie, transport, chauffage…) pourraient être compensées par des plantations d’arbres. Une simple règle de trois permet d’abord de se rendre compte que si l’on voulait compenser les émissions mondiales de CO2, à l’horizon 2020, il faudrait convertir presque un quart des terres émergées, aujourd’hui utilisées pour d’autres usages comme l’agriculture, en plantation d’arbres. Autant dire qu’il ne resterait pas grand-chose pour cultiver et nourrir la planète ! De plus, le bénéfice en terme de stockage de C02 d’une plantation d’arbres peut-être discutable. Par exemple, en zone tempérée, une prairie stocke environ 10 GtC/ha (giga tonne de carbone par hectare) dans la biomasse aérienne mais surtout 290 GtC/ha dans le sol soit un total d’environ 300 GtC/ha alors qu’une forêt ne stocke qu’environ 150 GtC/ha (50 GtC/ha dans la biomasse aérienne et 100 GtC/ha dans le sol).


Recycler

Pourquoi faut-il recycler ses déchets ?
Au cours des années passées, le volume des déchets produits par chaque habitant en France et en Europe n’a cessé d’augmenter. Cela représentait un réel problème et une menace pour l’environnement, car la seule solution dont nous disposions, il y a seulement une vingtaine d’années, était de détruire ces déchets en les brûlant, ou de s’en débarrasser en les enterrant.

Un changement de mentalité était nécessaire pour aborder cette question : au lieu d’éliminer systématiquement la totalité des déchets, on a choisi d’en valoriser une bonne partie, c’est à dire de les transformer pour les réutiliser.Le recyclage des déchets présente un double avantage
Il permet d’abord d’économiser de la matière première et donc de préserver les ressources naturelles de notre planète. Il permet également de réduire le volume et le poids de nos poubelles et donc de limiter les risques de pollution de l’air et des sols.
Une loi a donc vu le jour sur le plan national le 13 juillet 1992 pour inciter et encadrer le tri des déchets recyclables et susciter un changement de comportement de la part de tous les citoyens.

Le recyclage des déchets végétaux, des papiers et du carton.

–       Prévenir

–         Imprimer les documents que lorsque c’est vraiment nécessaire, et en recto verso.

–         Privilégier le papier recyclé au papier classique.

–         Dire stop à l’envoi des annuaires téléphoniques.

–         Demander à vos opérateurs Internet, téléphone, EDF…. de n’avoir que la facture en ligne et non plus l’envoi de facture papier.

–         Imprimer 2 ou 4 pages par feuille, quand votre document s’y prête.

–         Mettre une étiquette « stop pub » sur votre boîte aux lettres.

–         Essayez au maximum de lire vos magazines et autres journaux au format PDF plutôt que papier.

–         Réutilisez vos enveloppes pour la correspondance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s