Un tourisme durable sur le plateau?

Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Cela implique automatiquement des frais de consommation par exemple d’hôtel et de transport.
Le tourisme est principalement rattaché aux loisirs et à la santé, on peut également se faire soigner dans un autre pays que celui dans lequel on réside, on parle alors de tourisme médical. La montagne est un bon exemple en terme de tourisme médical et également pour le loisir.
Dans l’expression tourisme durable, il y a durable et durable, c’est a dire qui doit durer sur toute l’année et durable dans le sens du développement.

On parle de tourisme durable, donc c’est à dire qu’il doit avoir une durée annuelle.

L’ensemble des saisons recouvrent principalement l’envie de découvrir la beauté du paysage mais permet aussi de pratiquer une activité sportive :
– En été : la randonnée, la piscine, le golf, le parapente..
– En Automne : la randonnée, le parapente.
– En hiver : le ski et toutes les activités liées à la neige.
– Au Printemps : la randonnée, le parapente.
On peut aussi faire du tourisme médical lorsque l’on fait une cure thermale.

Ensuite nous allons évoquer le l’autre côté durable de la question.
Dans tout les cas, peu importe les saisons, il faut conjuguer des aménagements qui préservent les intérêts du tourisme tout en satisfaisant les besoins des habitants, pour que l’intêrêt d’aujourd’hui soit celui de demain.
On parle du developpement durable, c’est a dire vouloir faire évoluer les comportements de la plupart des habitants de notre planète dans un sens qui évite les drames écologiques, environnementaux, économiques et sociaux.
– En ce qui concerne le Vercors l’objectif est de promouvoir une nourriture de qualité dans les centres de vacance sur la base de menus composés en partie de produits issus de la filière courte.
–  Le Vercors essaye de tenir compte de la saisonnalité des produits (ex : ils ne servent pas de tomates fraiches en hiver). Quotidiennement, à chaque petit déjeuner, des confitures bio, divers miels et fromages du Vercors, du pain d’épice « maison » réalisé avec du miel du Vercors, du pain complet biologique.
– Pour ce qui est du tri selectif, il faut se mobiliser au tri quotidient des matières recyclables. Des poubelles et des conteneurs sont mis à disposition sur differentes zones du plateau. De plus, participer au tri quotidiennement, c’est participer à une action efficace et nécessaire pour éviter la surproduction de déchets. C’est également contribuer à l’économie de nos matières premières  et à la protection de l’environnement.
– Quand à l’utilisation de produits d’entretien dans les locaux touristiques, le mieux est l’utilisation des produits respectueux de l’environnement.

En conclusion, sur ce plateau il n’y a pas beaucoup de pollution, il y a d’énormes efforts par rapport au développement durable, tout est fait pour que la pollution ne nuit pas au tourisme qui était là avant la station.

Julie Le Hegarat, Julie Olive, Marie-Jeanne Rault, Jeane Gautier.

Publicités
Cet article a été publié dans Gestion du bois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s